Clémence Desrochers et Les Impatients au Centre Wellington

Pierre Lussier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Nouvel espace de création et de vente

Le Centre Wellington bourdonne d'activités et l'arrivée des Impatients ne peut qu'accroître l'offre d'ateliers aux bénéficiaires des services externes du Douglas. Mercredi dernier, l'auteure, chanteuse et monologuiste Clémence Desrochers, porte-parole de l'organisme, a inauguré officiellement l'implantation d'un atelier de création artistique et de vente des Impatients au Centre Wellington.

Clémence Desrochers et Les Impatients au Centre Wellington

À son arrivée à la boutique du Centre Wellington, Clémence Desrochers a été accueillie par une chorale du Douglas qui entonnait des chants de Noël. Émerveillée par un tel spectacle, Clémence a dit spontanément «qu’elle était la grande gueule des Impatients», ajoutant qu’elle a connu la rue Wellington alors qu’elle faisait l’émission de télévision, «Les petits bonheurs de Clémence» à Radio-Canada, de 1995 à 1998. Après cette courte présentation, Clémence a visité les ateliers et parlé à quelques artistes au travail. Les Impatients rayonnent sur cinq sites différents à Montréal, dont celui du Centre Wellington, depuis peu. La revitalisation des installations du Centre Wellington, situé au 4832, rue Wellington, s’inscrit dans le contexte d’une entente de collaboration entre l’Institut universitaire en santé mentale Douglas et Les Impatients. La nouvelle association facilite le développement de la créativité de tous ceux et celles qui participent aux activités des deux organismes. «Le Centre Wellington de l’Institut Douglas s’ouvre ainsi à une plus grande communauté en accueillant Les Impatients dans ses murs pour promouvoir l'expression de chacun via des activités artistiques. » souligne Barry Crago, chef clinicat-administratif au Douglas et responsable du Centre.

Créé à Montréal-Est en 1992, l’organisme Les Impatients et la fondation qui y est rattachée, rejoingnent des personnes qui ont des problèmes de santé mentale et qui retrouvent une vie normale, l’estime de soi et la valorisation dans la création artistique. Le dessin, la peinture et la sculpture sont au programme. Plus de 400 personnes participent aux ateliers dans la région métropolitaine et parmi eux des artistes de haut niveau. «Désormais, Les Impatients de Wellington seront au cœur de nos diverses activités.» a précisé Lorraine Palardy, directrice générale des Impatients. «On ne guérit pas mais on améliore son sort en participant à des ateliers d’art», a confié Pierre Bellemare, animateur aux Impatients qui a participé au réaménagement de la boutique et du hall d’entrée du Centre. Celui-ci a d’ailleurs insisté pour dire que son atelier n’avait pas pour but d’occuper le temps mais de permettre aux participants d’apprendre et de se motiver à la création artistique plutôt qu’à l’artisanat.

Des idées-cadeaux

Plus attrayante que jamais, la boutique du Centre Wellington regorge d’objets originaux, pratiques ou décoratifs sans compter les œuvres d’art. Les gens de Verdun qui les offriront à Noël contribueront à aider des personnes souffrant d’une maladie mentale à faire un pas de plus dans leur démarche vers une participation active à la société. Tous les profits de la vente des objets de la boutique servent à financer la tenue des ateliers de création. Jusqu’à Noël, la boutique est ouverte du mardi au samedi, entre 12 h et 17 h.

Organisations: Centre Wellington, Radio-Canada, Institut universitaire Institut Douglas

Lieux géographiques: à Noël, Rue Wellington, Montréal Montréal-Est Verdun

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Ginette Beausoleil
    04 mars 2012 - 10:08

    Bonjour, Je viens de m'inscrire à Les Impatients afin de rejoindre d'autres créateurs et créatrices au sein de votre organisme. J'ai choisi Atelier Thématique qui permet entre autres de bricoler et sculpter à partir d'objets hétéroclites. J'y rajouterai de mes motifs en broderie moderne: avec paillettes, fibres et perles à volonté! Je devrai attendre qu'un jour la liste d'attente vienne à mon tour... Ginette Beausoleil