Être comédienne est un métier de rencontres

Alexandre Gauthier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Portrait de Nathalie Cavezzali

Pour une femme âgée de 39 ans, il est difficile de passer le cap des diffuseurs et des producteurs pour obtenir un rôle qui durera un certain temps, soutient la comédienne Nathalie Cavezzali. Elle utilise donc sa polyvalence pour obtenir différents contrats.

Être comédienne est un métier de rencontres

Membre de l'Agence Stéphan Deschenaux, située à Verdun où elle habite également, Mme Cavezzali fait actuellement de l'animation à travers le pays pour passer le message corporatif aux employés d'une entreprise. «C'est un contrat de deux mois qui vise à présenter leurs nouveaux produits. J'anime en français ou en anglais selon les huit places à visiter, soit Montréal, Québec, Halifax, Edmonton, Calgary, Ottawa, Toronto et Vancouver.» Elle fait notamment équipe avec Jean-Luc Brassard dans cette aventure.

La comédienne Nathalie Cavezzali fait aussi du doublage, de la surimpression vocale et des publicités, dont deux seront bientôt en ondes. «Ça me permet de faire autre chose de très valorisant, car c'est ma voix qui me fait vivre.»

De Virginie à Dieu merci!

Originaire de Val-David, dans les Laurentides, où ses parents tenaient une auberge, Mme Cavezzali assure avoir toujours voulu être une comédienne. «J'aimais les exposés oraux et l'art dramatique à l'école. J'ai d'ailleurs eu la piqûre du théâtre et du jeu lors d'une pièce jouée en secondaire 5», raconte celle qui a étudié en lettres au cégep, tout en y faisant de l'improvisation, puis en communications. Elle a d'ailleurs été attachée de presse.

Née d'un père italien et d'une mère francophone, Nathalie Cavezzali a été élevée en français. «Mes origines m'ont toutefois permis d'obtenir du travail, même si je parle peu l'italien», concède celle qui a joué dans Il duce canadese en 2004.

Elle a aussi interprété des rôles très différents, dont à la télévision, en incarnant la vilaine psychologue Odile Giroux dans Virginie, Corinne Côté-Lévesque dans Canadian Case Files et Martine dans Miss Météo 2. Elle a également campé des personnages dans les films Les Immortels, Sur le seuil et Camping sauvage. «Mon rôle dans Virginie m'a permis de trouver un agent et d'être prise au sérieux», estime Mme Cavezzali, qui a ensuite joué plusieurs personnages pendant quatre ans dans Un gars, une fille. Comédienne maison de Dieu merci! depuis deux ans, elle prépare les invités avec des mises en situation avant qu'ils participent à l'émission.

Elle a aussi passé une audition pour un rôle titre d'une télésérie en vue de la prochaine saison. «Je n'ai pas été retenue, mais j'ai eu un bon feedback», confie celle qui a hâte de tenir un seul personnage ou faire partie d'un projet pour longtemps.

Rencontrer des gens

«L'important dans ce métier, c'est d'essayer de durer, estime Nathalie Cavezzali. Moi, j'ai beaucoup aimé mon expérience au théâtre, ainsi qu'à Dieu merci!, car j'ai la chance d'improviser avec des personnalités et des comédiens.»

Mme Cavezzali souhaiterait animer un talk-show ou une émission de découvertes, car elle s'intéresse aux gens. «Je suis curieuse et mon métier de comédienne me permet de rencontrer plein de monde.»

En espérant passer d'autres auditions, Nathalie Cavezzali prévoit séjourner à son chalet des Laurentides acheté récemment, ce qu'elle n'a pas pu se permettre auparavant, car elle jouait dans Les jeux sont faits! en théâtre d'été.

La comédienne s'est installée à Verdun d'abord en raison du marché immobilier. «J'habitais le quartier Notre-Dame-de-Grâce, mais c'était trop cher pour acheter une maison. Une fois à Verdun, j'ai découvert ses attraits comme les parcs et pistes cyclables. Ce coin est méconnu des Montréalais», conclut Mme Cavezzali, mère de Félix, âgé de 3 ans.

Photo Cavezzali

Organisations: Agence Stéphan Deschenaux, Les Immortels

Lieux géographiques: Verdun, Chalet des Laurentides, Montréal Québec Edmonton Calgary Ottawa Toronto Vancouver Virginie Quartier Notre-Dame-de-Grâce

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Viktor R. Julianna
    25 mars 2010 - 16:54

    Madame Cavezzali, Bon courage et bonne chance !Croyez en votre étoile.. J'espère pour vous que quelqu'un du métier lira votre message et surtout répondra à votre appel !!! biens de choses