Près de 50 entreprises sont maintenant certifiées «Équi T-É» !

Pierre Lussier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Près de 50 entreprises de Verdun, Lachine, LaSalle, St-Laurent et de l’Ouest de l'Île ont déjà adhéré au projet Équi T-É. Et ce n’est qu’un début car l’objectif est d’obtenir la signature de 500 employeurs de la région en un an.

Richard Guillemette de la CSMB, Viviane Croubalian de LBPSB; Yves Picard de Carrefour jeunesse emploi; Julie Lavigne, directrice d’école; Diane Lamarche-Venne, présidente de la CSMB, Michael Dossous, employé-élève, Myriam Bernier du projet Équi T-

Le projet Équi T-É a pour but d’inviter les entreprises embauchant des élèves à temps partiel à mettre en place dans leur organisation certaines mesures favorisant la persévérance scolaire. L’employeur qui accepte d’adhérer au projet s’engage, entre autres; à offrir un maximum de 15 heures de travail par semaine à ses employés encore aux études; à exclure le travail de nuit; à être flexible lors des périodes d’examens et de fin d’étapes. Des principes faciles à appliquer qui font toute une différence pour ces jeunes travailleurs dont on souhaite la réussite scolaire tout en leur permettant de gagner des sous.

 

Le projet est né de la volonté des responsables scolaires de l’Ouest de l’Île, et peut-être un jour de tout le Québec de mieux concilier le travail des étudiants et leurs études en réduisant les risques de décrochage scolaire. L’atteinte des objectifs de formation scolaire peut être compromise lorsqu’un élève consacre un nombre d’heures trop important à son emploi étudiant. Le projet Équi T-É vise à rassembler tous les acteurs pouvant, potentiellement, influencer le processus d’obtention du diplôme secondaire.

 

La sensibilisation des jeunes élèves constitue un des volets du programme. En effet, des rencontres individuelles seront effectuées auprès de 140 élèves concernés de l’une ou l’autre des neuf écoles secondaires partenaires du projet.

 

Le projet Équi T-É pour (ÉQUIlibre Travail-Études) est une initiative des commissions scolaires Marguerite-Bourgeoys (CSMB) et Lester B.-Pearson (LBPSB) en collaboration avec cinq carrefours jeunesse-emploi de l’Île de Montréal.

Organisations: CSMB

Lieux géographiques: Québec, Île de Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Gaby
    01 septembre 2010 - 16:04

    Une belle initiative. Mais il est aussi au rôle des parents de veiller à ce que leurs enfants travaillent résonnablement. Moi j'ai deux filles, et elles ne travaillent pas plus de 10-12 heures par semaine. L'école avant tout !!