Demande d’aide alimentaire en croissance

Pierre Lussier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les banques alimentaires ont du mal à se procurer des aliments frais comme ces agrumes.

(PL) - La fréquentation des banques alimentaires a atteint des niveaux inégalés en 2010. Chaque mois, plus de 865 000 Canadiens dont 310 000 Québécois ont été contraint de visiter une banque alimentaire.

Depuis la crise de 2008, la demande d'aide a progressé de près de 40% au Québec seulement. La situation est telle que même des gens issus de la classe moyenne ont commencé à fréquenter les banques alimentaires. On raconte même qu’un père de famille doit s’y approvisionner pour nourrir ses enfants, après avoir fait son paiement mensuel d’hypothèque. À Verdun, la Société Saint-Vincent-de-Paul s’en tire assez bien avec des réserves de produits alimentaires constituées lors de la guignolée en décembre dernier. La banque alimentaire Manna, dont les locaux sont situés au Centre Dawson a peu de réserves mais elle a reçu des dons en argent avant les Fêtes. Enfin, le Réseau d’entraide de Verdun, dont les locaux sont au sous-sol du Centre d’affaires de Verdun, a vu ses réserves d’aliments, fondre comme neige au soleil. La fin de l’hiver s’annonce plus difficile.

Organisations: Société Saint-Vincent-de-Paul, Manna, Centre Dawson Réseau d’entraide de Verdun

Lieux géographiques: Verdun, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires