L’accessibilité universelle jugée insatisfaisante

Philippe
Philippe Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Linda Gauthier déplore que trop peu de commerces soient accessibles aux personnes à mobilité réduite. (Photo : Thinkstock)

Le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ), un organisme qui défend les droits des personnes handicapées, juge insuffisante la toute nouvelle politique d’accessibilité universelle de la Ville de Montréal.

Cette politique, adoptée le 7 juin par l’administration municipale, vise à ce que toutes les personnes aient accès aux bibliothèques, aux centres communautaires et sportifs, aux espaces publics et aux communications de la ville.

Les arrondissements sont invités à adopter à leur tour la politique d’ici le mois de décembre. Leur décision sera prise de façon indépendante.

La présidente du RAPLIQ, Linda Gauthier, juge que cette première politique d’accessibilité universelle ne règle en aucun cas le fond du problème.

« C’est bien beau avoir accès aux services municipaux, mais pour tout le reste, il n’y a pratiquement rien d’accessible », déplore Mme Gauthier, en parlant de restaurants, de terrasses et d’autres commerces privés.

Linda Gauthier se déplace elle-même en chaise roulante. La résidente du Plateau–Mont-Royal depuis une dizaine d’années estime être très mal desservie par les entreprises privées de son arrondissement.

« Je réside depuis trois ans dans le coin de Saint-Joseph et Garnier, et je peux vous dire qu’il n’y a rien d’accessible à cet endroit. Sur Saint-Joseph, il y a des marches partout. Sur Laurier, sur Mont-Royal, partout ailleurs, ce n’est pas fort », soutient l’activiste.

Lorsqu’on lui demande quels endroits sont accessibles pour une personne à mobilité réduite sur le Plateau, Mme Gauthier peine à trouver.

« Il y a le Café Dépôt au coin de Papineau et Mont-Royal, mais il y a tellement de chaises et de tables, que c’est difficile d’y circuler. Sinon il y a la nouvelle Brûlerie St-Denis et le Byblos (situés sur la rue Laurier Est). À part de cela, ce n’est pas fort », renchérit-elle.

Mme Gauthier estime que les terrasses de Rosemont–La Petite-Patrie, Ville-Marie, Verdun et du Sud-Ouest sont davantage accessibles pour les personnes handicapées.

Changer la réglementation

Chargé de dossier au RAPLIQ, Éric Laliberté croit que c’est le moment, pour la Ville de Montréal, d’aller de l’avant et d’appliquer des changements à la réglementation municipale.

« La nouvelle politique ne tient que sur une seule page. Ses grandes lignes sont belles en principe, mais on n’y retrouve pas grand chose de concret. Outre pour les aménagements publics et municipaux, aucune règle d’accessibilité n’est en vigueur. Cela crée des désagréments au quotidien pour les personnes souffrant d’un handicap », dit-il.

M. Laliberté se déplace « normalement », c’est-à-dire avec ses deux jambes. Il côtoie toutefois plusieurs personnes handicapées et estime que les commerçants perdent de la clientèle, non seulement chez les personnes handicapées, mais également chez ceux qui se déplacent en leur compagnie.

« C’est inacceptable de voir qu’un commerce a refait dernièrement son entrée sans la rendre accessible. Souvent, c’est très facile d’adapter une seule marche, surtout quand des investissements sont déjà avancés… mais c’est rarement fait. Les commerçants n’agissent pas de mauvaise foi, mais il serait temps que l’administration municipale assume son leadership et réglemente la situation », insiste M. Laliberté.

Montréal dépense annuellement 2 M$ pour améliorer l’accessibilité aux édifices municipaux pour les personnes en fauteuil roulant.

Sur l’île, seulement trois stations de métro (Henri-Bourassa, Berri-UQAM et Lionel-Groulx) sont accessibles universellement et munies d’un ascenseur. La STM a déjà avancé que des investissements de 10 à 15 M$ sont nécessaires afin de rendre une seule station de métro accessible aux personnes à mobilité réduite.

Organisations: Regroupement, Ville de Montréal.Cette, Byblos

Lieux géographiques: Mont-Royal, Québec, Plateau Saint-Joseph Montréal Papineau Rue Laurier Est Rosemont Verdun

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires